Actualités

Le temps des Galas de Danse au Palais Neptune

Voici le temps des cerises, et des galas...

Publié le 02/06/2017

Voici le temps des cerises, et des galas de Danse au Palais Neptune.

Galas de fin de saison des écoles de danse, pluie d’étoiles sur la scène de l’auditorium Vauban. Tous ces élèves qui font fait rêver un public composé de parents ou d’amis.

Que de progrès, que d’émotions !

Les préparatifs sont énormes, chronophages, stressants, mais quelle récompense : voir entrer dans la danse tous ces artistes, c’est comme un voyage dans le temps et dans l’espace !

De belles chorégraphies et de beaux atours : coiffures, costumes, paillettes, maquillage, habillage, images et sons, rien n’est laissé au hasard…Une créativité qui se veut disciplinée et réglée comme du papier à musique. Un vrai feu d’artifice humain en somme.

Du sport, du style, de l’élégance… Tout est bien là pour que le(s) gala(s) de danse soi(en)t une réussite. Les spectateurs sont attendus nombreux pour ovationner les jeunes artistes.

En coulisses, tout est mis en œuvre au Palais Neptune de Toulon pour que le public soit à son aise, car tout est prévu pour profiter au maximum des spectacles. Photographes et caméramans professionnels ont été conviés à participer à l’évènement. Pendant ce temps-là, des parents-très fiers- mitraillent leur progéniture-mais très pacifiquement !

Le personnel technique du Palais est mobilisé presque 24h/24 pendant cette période de l’année, tout en étant spectateur d’une complicité inébranlable qui se transmet directement au public, Stéphane, Frédéric et Toufik travaillent dans l’ombre…Ils sont félicités par des sourires d’anges en tutu !

Les lumières s’éteignent, les maîtres de ballet, les professeurs et leurs élèves vont pouvoir prendre des vacances bien méritées, pour une reprise des cours dès septembre prochain dans toutes les écoles de danse de la région.

L’année prochaine nous serons là, fidèles au poste, en attendant avec impatience les nouveaux spectacles que nous préparent les écoles de danse.

A très vite,